Comment bien choisir un pyrograveur ?


44 vues
Comment bien choisir un pyrograveur ?

Tous les pyrograveurs fonctionnent à peu près sur le même principe. Cela ne signifie pas, cependant, que certains ne peuvent être meilleurs que d'autres, plus adaptés à une utilisation particulière.

Dépendamment de l'activité que vous souhaitez exercer, un pyrograveur n'aura pas besoin de comporter les mêmes éléments ni de disposer de la même configuration. Si certains sont assez polyvalents, vous aurez cependant par exemple besoin d'embouts spécifiques pour effectuer certaines tâches particulières. Le prix des pyrograveurs a également son importance ; un appareil à pyrograver de qualité professionnelle sera normalement utilisé d'une façon différente, plus active et plus précise, ce qui justifiera un investissement plus important ; au contraire, un débutant aura la possibilité de progresser même avec un appareil très basique.

Pour chaque gamme de prix, les appareils présentent des caractéristiques diverses. Il sera important de choisir avec discernement le modèle qui vous convient le mieux. Il existe de nombreux appareils très différents les uns des autres, et il est compréhensible, surtout si vous débutez, que vous soyez un peu perdu. Pour cela, nous allons vous guider dans la recherche du pyrograveur qu'il vous faut.

Pyrograveur ou fer à souder ?

Il est assez fréquent de voir employés indifféremment les termes de pyrograveur et de fer à souder, au point de finir par croire qu'ils sont interchangeables. Si, en effet, certains pyrograveurs disposent également d'un embout permettant de les utiliser en tant que fers à souder, les deux objets n'ont tout simplement pas la même destination.

Le pyrograveur est pensé pour être un outil de développement créatif et DIY ; pour cette raison, il est en général vendu avec de nombreux embouts correspondant à cet usage. Les accessoires seront axés sur la précision, le dessin, et beaucoup de fantaisies peuvent être permises, au niveau de la forme, de la taille et de la géométrie de ces derniers. À l'opposé, le fer à souder sert aux travaux pour l'électronique de précision, avec des supports spécifiques tels que les circuits imprimés. Certes fragiles, ils ne nécessitent pas une précision très importante, et c'est pour cette raison que les pointes des fers à souder sont souvent plus larges, plus rondes et par conséquent moins exactes dans leur tracé. Dans le domaine des loisirs créatifs, le fer à souder peut par exemple servir au modélisme, pour l'assemblage de modèles réduits : bateaux, trains, avions...

L'apparence permet souvent de déterminer rapidement si l'on a affaire à un fer à souder ou à un pyrograveur. Ce dernier se présente généralement sous un design ludique, bardé de couleurs vives et attrayantes. La prise en main en est en moyenne plus agréable, au contraire des fers à souder, moins axés sur l'ergonomie et plus sur l'efficacité.

La puissance du pyrograveur sera souvent plus faible que celle du fer à souder, car une chaleur trop importante risquerait de dégrader les matériaux utilisés (bois, cuir, liège...). Un fer à souder se doit de monter à des températures élevées, et même si certains modèles proposent une commande de réglage de ce paramètre, ils ne seront pas toujours sans danger pour votre support. Son but est de fondre rapidement et précisément le métal, et par conséquent cet outil ne fait pas dans la subtilité.

Il est parfois possible de faire de la pyrogravure avec un fer à souder, mais gardez à l'esprit que le rendu pourra être moins agréable visuellement. De plus, le fer à souder peut se révéler peu pratique dans le cadre de cette utilisation, car la prise en main et l'ergonomie sont moins travaillées. Il convient également de vérifier que la température du fer est adaptée et n'abîmera pas le matériau : si le fer ne peut pas descendre en-dessous de 500°C, il sera difficile de l'utiliser comme un pyrograveur. Essayez donc, au préalable, votre fer à souder sur des matériaux peu précieux.

En revanche, à moins de disposer d'un embout adapté (spécifique pour la soudure), il est déconseillé d'utiliser un pyrograveur comme fer à souder, car en plus d'être ainsi relativement inefficace, vous risqueriez d'abîmer vos embouts de gravure.

Les critères de choix d'un pyrograveur

Les principaux critères à examiner sur un pyrograveur sont la puissance, la température et l'ergonomie.

Puissance

Les modèles bas de gamme affichent une puissance entre 10 et 30 Watts. La puissance détermine le temps de chauffe nécessaire à la pointe et donc le temps d'attente avant de pouvoir graver, qui peut aller jusqu'à une dizaine de minutes, voire plus. Un professionnel préférera un pyrograveur plus puissant, aux alentours de 60 W. Un débutant pourra se satisfaire de 30 W, ce qui est un minimum pour bien exploiter le potentiel de la pyrogravure.

Il est à noter que la puissance détermine dans une certaine mesure la température maximale du pyrograveur. Il ne vous sera pas possible de travailler certains matériaux (tels que le buis et autres bois durs) si la température affichée est trop faible. Par contre, la température et la puissance ne sont pas absolument corrélés, donc vérifiez bien séparément ces deux paramètres.

Importance du contrôle de la température

La température doit idéalement être réglable. Cette fonctionnalité est généralement absente des modèles bas et milieu de gamme, et se trouve sur des appareils d'un prix relativement élevé. Pour bien faire, il faudrait pouvoir couvrir une gamme allant de moins de 200°C (pour le cuir par exemple) à 500°C (pour les bois très durs), mais une gamme plus restreinte peut aussi faire l'affaire, par exemple si vous décidez de ne graver que des bois tendres. Plus le réglage est précis et les choix multiples, meilleure sera votre adaptation à toutes sortes de supports. Certains appareils réglables ne proposent que quatre températures possibles, d'autres présentent la possibilité de la choisir à quelques degrés près. Là encore, tout dépend de votre exigence, mais si vous souhaitez optimiser vos performances, mieux vaut opter pour la seconde catégorie.

Ergonomie et facilité d'utilisation

L'ergonomie est un point essentiel à ne pas négliger, mais c'est également le plus complexe à définir. La tenue en main du stylo pyrograveur, la matière, la longueur du fil sont autant d'éléments que vous devrez évaluer vous-mêmes pour choisir le modèle correspondant le mieux à votre façon de travailler. L'idéal étant bien sûr, dans tous les cas, de tester l'appareil en fonctionnement avant de l'acheter si vous en avez la possibilité.

Il existe cependant des paramètres à considérer en priorité. Ainsi, l'isolation thermique du manche du stylo doit être suffisamment importante pour le pas occasionner de gêne après une utilisation prolongée, car la chaleur dégagée par le fer peut devenir inconfortable.

De plus, le stylo doit préférablement être revêtu de silicone ou d'un matériau semblablement agrippant, afin de garantir une bonne préhension ; prenez également en compte le fait que vos doigts deviendront plus glissants lorsque vous aurez utilisé votre pyrograveur pendant quelques minutes. La prise en main doit être agréable, les gestes naturellement fluides.

Les accessoires vendus avec votre appareil consistent en général en divers embouts et pointes. Posséder une vingtaine d'embouts différents est suffisant pour débuter. Lorsque vous les aurez maîtrisés, vous pourrez diversifier votre collection pour accéder à des subtilités toujours utiles et agréables à explorer ; pensez cependant à vérifier la compatibilité des embouts que vous achèterez avec la tête de votre stylo.

Enfin, il existe de nombreuses caractéristiques et innovations spécifiques à chaque appareil. Certains disposent de deux ports pour stylo graveur, ce qui évite d'avoir à changer de pointe entre deux travaux ; d'autres fonctionnent au gaz et sont sans fil, ce qui est idéal pour travailler dans des endroits exigus ou sous plusieurs angles successivement.

Quel prix pour un pyrograveur ?

En ce qui concerne le prix, plus la puissance, la température et les possibilités de réglage, ainsi que les éventuelles améliorations, seront importantes, plus le pyrograveur coûtera cher. Ainsi, un pyrograveur très basique (30 W, pas de possibilité de réglage ni d'accessoires) pourra se trouver à 20 €. Un appareil correct vaudra aux alentours de 30-50€ là où le prix d'un modèle professionnel sera au moins de 60-80€, pour atteindre dans de rares cas jusqu'à 250€.

Quoi qu'il en soit, votre pratique de la pyrogravure étant personnelle, le choix d'un pyrograveur doit rester en accord avec vos besoins. Prenez le temps de tester et d'essayer les appareils si vous le pouvez. Une fois cela fait, vous pourrez pratiquer et maîtriser votre outil pour en exploiter les possibilités au maximum.

Comment choisir ?