Pyrograveur : principe de fonctionnement, guide d'achat et comparatif


2500 vues
Pyrograveur : principe de fonctionnement, guide d'achat et comparatif

Parmi les nombreux systèmes dédiés à la production d'images ou d'objet d'arts, la pyrogravure reste relativement méconnue. Elle permet pourtant de réaliser des œuvres très originales, d'une grande délicatesse. Souvent associée à un simple outil de dessin pour enfants, ce qu'elle peut être en effet, il s'agit en réalité d'une possibilité élégante pour varier les façons de dessiner et de créer.

Elle démontre une efficacité certaine lorsqu'il s'agit de décorer le bois, tant en terme de finesse du tracé que de durabilité du motif : contrairement à d'autres, la technique marque le support de manière indélébile et pérenne. Son côté ludique en fait un choix agréable permettant d'étendre nettement votre palette de création artistique tout en explorant les diverses façons d'agrémenter esthétiquement des objets.

Nous vous présentons ici un petit guide concernant la pyrogravure, que vous ayez l'intention de l'utiliser pour vous-même, à destination de vos enfants, ou de façon professionnelle. Nous vous aiderons ainsi à choisir le pyrograveur qui convient à vos projets et à bien débuter dans cet art.

Qu'est-ce que la pyrogravure ?

Il s'agit d'une technique ancienne permettant d'apposer sur un support un motif issu de la combustion de ce dernier. Concrètement, la pyrogravure nécessite d'approcher un objet brûlant (généralement une pointe métallique) de la surface sur laquelle on souhaite dessiner. En variant le temps de pose et la force de l'appui, il est possible d'apporter des nuances à la coloration que va prendre le matériau brûlé.

Comme la carbonisation se fait de manière très locale, une grande finesse de rendu est possible. De plus, la possibilité sur les pyrograveurs modernes de régler très précisément la température de l'embout autorise des variations fort subtiles des teintes. Comme il n'est pas nécessaire d'appuyer fortement pour obtenir une marque, le support en bois n'a pas forcément à être plat. Il est ainsi possible de pratiquer la pyrogravure sur divers objets tels que des vases, des meubles, des couverts, etc. à la condition bien sûr que ces derniers soient constitués de matériaux sensibles à la chaleur tels que le bois, le cuir, ou encore le liège. Le papier est également un support possible, quoique difficile à travailler, pour la pyrogravure.

Elle est souvent utilisée pour décorer des objets d'intérieur, par exemple ceux formés de bois brut ou tourné. Il est possible de rajouter après coup diverses couleurs, par exemple par des techniques d'émaillage à froid (en fait une résine synthétique, non chauffée) ; cependant cette colorisation n'est pas majoritairement utilisée par les pyrograveurs, qui lui préfèrent souvent le charme brut du bois naturel.

Les différents types de pyrograveurs

Il existe plusieurs sortes de pyrograveurs, chacun adaptés à un support de gravure particulier. Nous verrons ici lesquels sont indiqués pour les deux plus appréciés des utilisateurs, à savoir le bois et le cuir.

Les pyrograveurs pour bois

Le bois est le matériau le plus utilisé en pyrogravure. Il est en effet très bon marché et facilement accessible. De plus, la variété des essences possibles permet de diversifier la pratique de la pyrogravure, pour obtenir des effets différents et originaux.

On recommande pour le bois un pyrograveur capable d'atteindre au moins 200 °C, ce qui reste un minimum. La température peut pour certains appareils dépasser 400°C, une température idéale pour façonner certaines essences dures. La puissance d'un pyrograveur pour bois correct devra par conséquent être au minimum de 30 Watts. Beaucoup de pyrograveurs délivrent une puissance de 60 Watts, ce qui est tout à fait suffisant. Plus l'appareil sera puissant, plus le temps de chauffe précédant l'utilisation sera réduit.

Il est préférable de choisir un pyrograveur réglable sur une large gamme de température, dans le but d'adapter votre outil aux différents travaux que vous voudrez effectuer. Un appareil dont on peut faire varier la température de la pointe entre 200 °C et 450 °C est plus que correct de ce point de vue. Il vous permettra de choisir le réglage idoine pour le type de tracé, la précision, la profondeur de gravure que vous souhaiterez et le matériau que vous utiliserez. Certains pyrograveurs modernes disposent de plus d'un écran LCD et d'un thermomètre vous permettant de suivre ce paramètre en direct.

Le bois étant un matériau très diversifié dans son apparence et ses caractéristiques physiques, différentes essences (pin, tilleul, bouleau, noyer, voire chêne) auront un grain, des nervures et une dureté extrêmement variables. Pour cette raison, les pyrograveurs destinés au bois disposent d'une large gamme d'embouts différents, adaptés à toutes les surfaces. S'ils ne sont pas toujours vendus en grand nombre avec l'appareil de pyrogravure, il est possible de les acheter séparément.

Cela vous permettra de faire des essais sur différentes matières, afin de trouver l'essence et la technique qui vous conviennent le mieux pour faire de la pyrogravure sur bois.

Les pyrograveurs pour le cuir

Le cuir est l'autre matériau de prédilection des artistes pyrograveurs. Sa souplesse et sa finesse en font un support recherché et élégant, toutefois, son prix élevé le déconseille au débutant, qui pourra l'abîmer plus facilement. De plus, le travail du cuir demande une expérience plus poussée que celui du bois.

Comme le cuir est un matériau beaucoup plus tendre que le bois, le critère essentiel à prendre en compte si vous souhaitez travailler le cuir est la température minimale de l'appareil. Celle-ci doit en effet être très modérée. Il faut donc impérativement utiliser le pyrograveur à moins de 200 °C, sous peine d'endommager le support.

Au niveau de la puissance, 30 Watts sont donc amplement suffisants. Comme sur les pyrograveurs pour bois, différentes pointes sont disponibles. D'autres accessoires comme, un mandrin ou un couteau, vont pouvoir trouver leur utilité dans le travail du cuir, notamment pour les finitions.

Kit de pyrogravure pour débuter

S'il est inutile d'investir dans un outil de qualité professionnelle quand on débute dans la pyrogravure, une qualité minimale et requise. De plus, vous serez peut-être perdu dans la multiplicité des pointes disponibles et des modèles différents proposés. Les kits de pyrogravure s'adressant spécialement aux débutants comportent en général tous les éléments pour bien débuter et s'améliorer au fil du temps. Peu chers pour la plupart, ils conviendront très bien aux budgets modestes ou aux personnes ne souhaitant pas s'investir fortement dans la pyrogravure.

La disposition typique pour un kit de pyrogravure consiste en un pyrograveur, un support pour pyrograveur et quelques embouts, présents en nombre variable. Essayez de choisir un kit contenant au moins une quinzaine d'embouts, ce qui vous permettra de tester les différentes pointes et de trouver vos techniques préférées. Certains comportent également une pointe de fer à souder, utile pour effectuer de petits points à l'étain, par exemple sur les circuits électroniques.

Pour ces kits, on pourra trouver des prix allant de 20€ à 30€ environ, ce qui les rend particulièrement intéressants.

Les pyrograveurs pour professionnels

Les pyrograveurs destinés à un usage professionnel sont par définition plus performants que ceux d'entrée et de milieu de gamme que l'on trouve en grande surface ou en hypermarché. La principale caractéristique d'un pyrograveur professionnel sera sa puissance, ce qui lui permettra d'atteindre sa température de travail plus rapidement. La gamme de réglage en température se devra également d'être plus étendue, la pointe étant capable de dépasser les 500 °C, et atteindra une plus grande précision. Il convient à ce stade de posséder une bonne expérience du dessin.

Ces caractéristiques permettront une finesse de rendu plus importante. Du brun clair au noir, une grande précision de coloris pourra donc être atteinte, au prix d'une exigence technique élevée de la part de l'utilisateur. Les pyrograveurs pour professionnels sont naturellement plus chers que ceux destinés aux amateurs ou occasionnels. Ils restent néanmoins assez abordables. Peu d'entre eux dépassent en effet les 150€, et beaucoup se trouveront aux alentours de 80€. Pratiquer la pyrogravure en tant qu'activité professionnelle ne nécessite donc pas un grand investissement financier.

Les enfants et la pyrogravure

La pyrogravure a la réputation d'être un loisir pour enfants, et il est vrai qu'elle plaît particulièrement aux plus jeunes. La possibilité de transformer physiquement le matériau par carbonisation et le caractère très concret de cet art expliquent sa grande popularité auprès des plus jeunes comparativement à d'autres genres de dessin comme le crayon ou l'aquarelle. Cette technique leur permettra notamment de solliciter leur imagination et leurs capacités de création, en des réalisation concrètes qui les familiariseront avec la manipulation d'objets.

La coordination motrice, cruciale à cet âge, pourra également bénéficier de cette activité. Enfin, c'est un moyen d'expression favorisant la minutie et la concentration, puisqu'il s'agit de se concentrer sur le trait gravé pour parvenir au résultat que l'on souhaite, tout en veillant à respecter les précautions de sécurité.

La pyrogravure est un art requérant adresse et patience. Pour cette raison, elle est particulièrement adaptée aux jeunes adolescents autour de 13-14 ans, car elle les aide à développer leur concentration et leur persévérance. Toutefois, on recommande fortement de ne pas confier un pyrograveur à des enfants moins âgés, en raison des risques de brûlures et d'accidents.

Comment bien choisir son pyrograveur ?

Puissance et température

Le choix du pyrograveur dépend de l'utilisation que vous voulez en faire : un amateur pratiquant occasionnellement et un professionnel qui vit de ses créations n'auront évidemment pas les mêmes besoins. Le support sur lequel vous voulez travailler joue également un rôle, puisque cela déterminera la température nécessaire à atteindre pour la pointe du pyrograveur. Comme il a déjà été évoqué, le bois s'accommode de températures entre 200°C et 400°C, tandis que le cuir se travaille à moins de 200°C. Outre la possibilité de réglages en température, il faudra aussi choisir une puissance plus élevée (au moins 60W) pour un professionnel, tandis que les pratiquants occasionnels pourront éventuellement se contenter d'une trentaine de W.

La possibilité de régler la température n'est pas offerte par tous les modèles, et elle manque souvent sur les pyrograveurs d'entrée et de milieu de gamme. Il est indispensable pour un professionnel et préférable dans tous les cas de choisir un appareil réglable, qui n'est souvent pas plus cher que les autres.

Ergonomie et facilité d'utilisation

L'ergonomie est un critère important. Il est préférable de choisir un appareil à manchon de caoutchouc ou de silicone, afin d'éviter qu'il glisse des doigts. Des manches en plastique seront par conséquent moins pratiques, surtout après un certain temps passé à graver. Par ailleurs, le degré d'isolation thermique du manchon est important dans le cadre d'une utilisation prolongée, afin de ne pas trop ressentir les désagréments liés à la chaleur. Si vous avez la possibilité de le tester et de le prendre en main avant de l'acheter, c'est évidemment l'idéal.

La longueur du fil est à prendre en compte, puisqu'elle vous limitera et gênera vos mouvements si elle est trop peu importante. Assurez-vous donc de disposer d'une longueur de câble suffisante entre le boîtier et le fer proprement dit.

Les accessoires

Comme nous l'avons dit, posséder des accessoires en trop grande quantité, surtout pour un débutant, n'apporte pas grand-chose à l'artiste pyrograveur. Néanmoins, posséder une trentaine de pointes différentes et interchangeables est un net avantage qui vous permettra d'explorer plus largement les possibilités offertes par la pyrogravure, de déterminer quel est votre style, et de vous adapter à différents supports.

Certains pyrograveurs sont livrés avec un lot de pointes, autrement, il vous faudra débourser quelques euros de plus pour vous en procurer de nouvelles.

Le prix

Enfin, le prix que vous serez prêts à mettre dans un pyrograveur dépend de vos ambitions. Un débutant pourra se satisfaire d'un pyrograveur entre 20€ et 30€, tandis qu'un professionnel devra dépenser 80 - 100 € pour obtenir un résultat correspondant à ses attentes.

Les grandes enseignes de pyrogravure

- Lidl, Gifi et Action : ces marques proposent des pyrograveurs d'entrée de gamme, destinés aux débutants. On appréciera leurs prix, souvent en dessous de 10€.

- Leroy Merlin et Castorama : davantage destinés à un public confirmé, les pyrograveurs d'entrée de gamme y sont plus chers, mais l'avantage est que l'on peut y trouver des appareils de milieu de gamme et professionnels.

- Cultura : spécialisée dans les produits culturels, cette chaîne polyvalente propose des pyrograveurs d'entrée, milieu et haut de gamme, à des prix adaptés à tous les budgets.

- Dremel est une marque destinée aux professionnels, aux performances de très haute qualité. La durabilité de ses pyrograveurs est également réputée. Certains de ses produits coûtant environ 40€, ils pourront aussi être appréciés par des amateurs, qui reconnaîtrons un bon rapport qualité/prix.

Comment dessiner avec un pyrograveur sur bois ?

La pièce devra être relativement régulière et dépourvue d'aspérités. Il vous faudra préparer votre support : le ponçage est une opération primordiale, puisqu'elle va permettre d'ôter les vernis et autres enduits chimiques qui se comportent très mal à la chaleur. Vous pouvez le faire au papier de verre ou à la ponceuse, dans une pièce aérée et en portant un masque.

Pour le tracé proprement dit, plusieurs méthodes sont possibles en fonction de votre niveau. La gravure directe, à main levée, est recommandée aux dessinateurs confirmés. Autrement, vous pouvez dessiner au crayon sur le support. Vous n'aurez ensuite qu'à suivre les lignes déjà tracées, avec la pointe du pyrograveur.

Enfin, vous pouvez utiliser un papier (calque ou classique) portant votre dessin, que vous décalquerez par transparence après l'avoir appliqué et fixé sur la pièce de bois. Des "papiers de transfert" portant des motifs déjà imprimés sont disponibles en magasin, mais si vous êtes à l'aise, vous pouvez dessinez vous-même.

Au fil du temps, votre technique s'affinera et vous pourrez passer à des méthodes de plus en plus difficiles.